Le travail de restoration

Tasques de recuperació

Très souvent, les anciens chemins vicinaux étaient abandonnés quand on a voulu les restaurer pour favoriser la pratique de la randonnée. Ils étaient totalement ou partiellement recouverts par la végétation, il y a des rochers, des traces d’éboulement qui étaient tombés sur les pierres du chemin, des arbres ou des branches fermaient le passage, la construction de nouvelles pistes les a tronçonnés, les nouveaux talus sont difficiles à escalader…

La première chose à faire, sur un chemin déformé, est de le rouvrir complètement et de faire en sorte qu’il soit de nouveau entièrement praticable.

Concrètement, voici ce qui a été fait :

Débrousailler, couper les branches et les troncs qui envahissaient l’espace du chemin, couper les herbes qui poussaient sur le chemin.

Retirer les rochers et les pierres qui rendaient le passage difficile.

Reconstituer le nivellement du chemin aux endroits où il avait disparu, en reconstruisant le mur de soutènement quand il avait disparu, et que le passage n’était plus possible.

Sécuriser les rochers qui sont tombés sur le pavé du chemin.

A ce jour, les chemins restaurés, et ceux sur lesquels une restauration est en cours sont les suivantes :
Vieux chemin de Falset à Gratallops
PR C-53 entre Falset et la Torre de Fontaubella
Chemin des « Bassetes del Lloar »
Chemin des « Abeuradors » de Pradell de la Teixeta
Chemin du « Grau de la Figuera » depuis La Vilella Baixa
Chemin du Pont de Cavaloca de Cabacés
Chemins de la montagne de Llaberia
Vieux chemin de Margalef à l’Ermita de Sant Salvador
Chemins de la Serra Major du Montsant